Travailler son entretien d’embauche et les émotions

« N’oublions pas que les petites émotions sont les grands capitaines de nos vies et qu’à celles-là nous y obéissons sans le savoir. », Vincent Van Gogh.

L’entretien d’embauche reste une épreuve pour le plus grand nombre. Mains moites, boule au ventre et tremblements sont les signes d’un trac, d’un trop-plein d’émotions qu’il vous faut gérer. Signes de stress qui vous empêche de mettre en avant vos qualités et qui peut gâcher LA rencontre avec son futur employeur. C’est dans ces circonstances que dominer son stress est mission impossible. Mais en comprendre l’origine, se préparer pour mettre toutes les chances de son côté et suivre des conseils avisés permettront de se sentir mieux. Oui, il s’agirait là de transformer son stress négatif en stress positif. Paris Ynov Campus accompagne les étudiants dans leur recherche et les prépare aux entretiens d’embauche.

J’ai déjà passé un entretien d’embauche ? Je sens donc je suis, je sens donc j’agis 😊

 

Repensez aux entretiens d’embauches passés et recherchez au cours de ces entretiens les réactions émotionnelles fortes et/ou dérangeantes. Il faut retrouver ces situations pendant lesquelles ces émotions ont fait surface, afin de mieux les appréhender.

Exemple : le recruteur vous a coupé la parole à diverses reprises etc.
Quelle a été votre réaction face à cette émotion forte ?

Une habitude qui permet au cerveau de ne plus ressentir la réaction émotionnelle « automatique » et à réagir de la manière souhaitée. Pas facile et pourtant il s’agit d’une technique de rééducation cognitive qui a pour objectif d’aller au-devant des réactions qui dérangent pour reprendre le contrôle.

 

Je n’ai jamais passé d’entretien d’embauche ? 🤔

 

Il faut s’entraîner, se projeter dans une situation d’entretien d’embauche. Pendant cette simulation, il faut imaginer les évènements qui pourraient générer une émotion forte.

Exemple : S’entraîner la veille de son entretien (Travaillez votre pitch, définissez vos 3 qualités et vos 3 défauts.)

 

Préparer au mieux son entretien d’embauche ! Respirer lentement… 😎

 

Rester soi-même, le plus naturel possible reste sans doute le meilleur moyen de donner une bonne impression. Il ne faut pas jouer de rôle ou de tenter de donner les bonnes réponses. En bref, il faut se faire confiance !
Le stress peut être positif s’il motive et qu’il apporte de la motivation.
L’attitude est déterminante, il faut donner l’impression d’une maîtrise dans les réponses, que ce soit sur son parcours, sur ces capacités « compétences » par rapport à l’emploi proposé. Se renseigner sur l’entreprise, sur son secteur d’activité et préparer des questions à poser pour montrer son intérêt.

Prenez le contrôle de vos émotions et de vos gestes. La communication non verbale exerce une grande influence sur les relations avec autrui. On peut dire que nos regards peuvent valoir bien plus que des mots. Ce langage a la possibilité de s’adresser à toutes les zones du cerveau de son interlocuteur et peut facilement empiéter sur le message que l’on cherche à transmettre. Il est de ce fait essentiel de maîtriser sa posture, sa gestuelle, son regard…

 

Petit conseil qu’il faudra retenir avant de passer un entretien

 

Souriez

Le sourire évacue les tensions, l’inquiétude et le stress. Il favorise l’augmentation du bien-être.

L’écoute active

Améliorer les relations sociales, permet de prendre du recul et d’anticiper les besoins, les envies etc.

Adopter une bonne posture

Se tenir droit et avoir une posture d’ouverture permet d’affirmer sa présence. Regarder son interlocuteur en face.

Évitez les tics qui traduisent d’un stress apparent

Se mordiller les lèvres, jouer avec son stylo etc.

Adopter une bonne tenue de présentation et une bonne apparence

Veillez à ce que la tenue et votre apparence soient en adéquation avec le lieu de votre entretien. Restez professionnel.

 

Rédigé par Aude Kebe

Coécriture : Rodney Mehou-Loko