Stars wars : effets spéciaux d’une saga historique

stars wars effets speciaux-min

Depuis plus de 20 ans, la saga Star Wars nous plonge au cœur d’un univers complètement fou, où les effets spéciaux n’ont cessé d’évoluer. Aujourd’hui, on fait le point sur l’histoire des effets spéciaux de Star Wars et comment ils ont inspiré des vocations.

Des effets spéciaux qui ont marqué l’histoire du cinéma

 

Si vous vous lancez dans le visionnage intégral de la saga, en les regardant de façon chronologique, vous verrez à quel point les effets spéciaux ont changé depuis la Guerre des étoiles, en 1977. On est passé de décors approximatifs et de vaisseaux spatiaux réalisés à la main, au tout numérique !

Le studio ILM (Industrial Light & Magic) de George Lucas a fait preuve d’innovation en termes d’animation 3D. En effet, le vol des vaisseaux était initialement filmé à partir de maquettes avec une caméra et un fond bleu. Avec la technique de l’incrustation, le célèbre réalisateur donna alors naissance à son mythique ciel étoilé.

Quelques années plus tard, George Lucas, en 1983, utilise une tireuse optique pour filmer d’impressionnantes scènes de batailles spatiales. On y voit plusieurs dizaines de vaisseaux, des lasers et des explosions. Une prouesse pour l’époque !

Pour le Retour du Jedi, il s’intéresse au sound design. Mécontent de la qualité du son de certaines salles de cinéma, il recrute un spécialiste en la matière pour améliorer le traitement sonore de ses films lorsqu’ils sont projetés dans les salles obscures. Il lance alors la norme THX au sein de ses salles de mixages Skylwaker Sound.

Star Wars à l’ère du numérique

 

Lors de la deuxième partie de la trilogie, en 1999, George Lucas projette les acteurs dans des univers totalement imaginaires, et donc virtuels. Il s’empare alors de matériel numérique HD pour booster ses effets spéciaux. Dans La Menace Fantôme, tous les vaisseaux spatiaux sont désormais créés à partir d’images de synthèse et les effets spéciaux sont traités avec du matériel numérique.

3 ans plus tard, c’est la fin pour la marionnette de Yoda. En effet, le studio de production le réalise désormais en 3D afin de pouvoir lui offrir une liberté totale de mouvements.

saga star wars-min

La dernière trilogie Star Wars : des effets spéciaux spectaculaires

 

Le Réveil de la Force, en 2015, fait appel à de nouvelles technologies comme la motion capture et la performance capture (avec le personnage de Maz Kanata notamment). Cependant, l’équipe de production a renoué avec les pratiques utilisées dans les précédents opus. Certaines créatures ont été totalement créées par les équipes, et certains personnages imaginaires ne sont autres que costumes animés par des figurants avec des masques.

Un gros travail d’infographie a également été réalisé, notamment pour recréer les modèles originaux des vaisseaux spatiaux. Pour cela, les modèles ont été scannés et insérés dans des scènes 3D. Enfin, un trucage de taille est à noter : la reconstitution totale d’un acteur décédé. En effet, on voit apparaître le personnage du « Grand Moff Tarkin » (joué par Peter Cushing) dans de nouvelles scènes, impressionnant !

stars wars vfx-min

Passionné par l’audiovisuel ?

 

Et si vous deveniez un professionnel des effets spéciaux et des VFX ? Intégrez notre école d’audiovisuel et développez vos compétences dans en sound design, en montage, analyse filmique ainsi qu’en écriture de scénario.Le tout associé à de la mise en pratique pour que vous maîtrisiez concrètement des compétences opérationnelles et techniques.

Bac +3

Bac +5