Témoignages Intervenants

Alizée VEAUVY

 » Faire découvrir, stimuler la créativité et la curiosité : voilà comment je conçois les interventions à Ynov. J’imagine mes cours de Communication visuelle selon des principes modernes, quotidiens et concrets, mêlant l’étude des grands classiques à la pop culture actuelle. Ynov encourage un enseignement croisé de la théorie et de la pratique afin de former l’esprit et la culture autant que la technique et l’application. Tous les outils sont donnés aux étudiants pour être prêts, une fois sur le terrain : la découverte des métiers, les stages, l’organisation de projets inter-écoles. En cela, Ynov est une école ambitieuse qui permet une formation sérieuse et complète aux métiers artistiques de demain. « 

Alizée VEAUVY – Intervenante en culture de l’image et gestion de projet pour Ynov Web, Com & Graphic Design.

Alexandre SAUDINOS

« Depuis le début des années 2000, la production audiovisuelle a été complètement révolutionnée… chaque année, ou presque ! Tous les deux-trois ans une nouvelle technologie disruptive est apparue: d’abord ce fut la DV, puis la HD, l’arrivée de Youtube (qui mit à la portée de tous ce qui était autrefois l’apanage exclusif des chaînes de télé et des grands studios : la diffusion), de la RED, des DLSR, de la 3D, de la VR, des drones, des stabilisateurs « intelligents » de type gimbal, des solutions de préproduction, de montage, de mixage, d’étalonnage et d’effets spéciaux qui coûtait plusieurs dizaines, voire centaines de milliers d’euros et qui sont désormais gratuites – sans compter les caméras des smartphones dont les capteurs sont de plus en plus perfectionnés, la division par 100, voir 1000, du coût des caméras professionnelles… Une vieille technologique est nécessaire, mais le plus important c’est la capacité à se former à ces technologies, qui peuvent, bien utilisées, donner à chacun des capacités comparables à celle d’un studio de production complet – quelque chose d’inimaginable il y a peu de temps ! Aujourd’hui, un vidéaste doit être cadreur et monteur, bien sûr, mais aussi directeur des effets spéciaux, étalonneur, opérateur drone, cadreur spécialisé, etc.  La solution, c’est « d’apprendre à apprendre », pour faire preuve du maximum d’agilité et d’adaptation.

Je crois profondément que nous avons une vraie mission, à Ynov Audiovisuel : dépoussiérer l’enseignement de l’image et du son. Il nous faut être d’une exigence absolue en ce qui concerne les bases (production, scénario, mise en scène, lumière, son) – pour pouvoir mettre l’accent le plus rapidement possible sur l’agilité et l’optimisation des temps et coûts de tournage au moyen des toutes dernières techniques. Cela permettra à nos étudiants d’être immédiatement opérationnels, en particulier dans les domaines les plus porteurs du secteur, toujours plus en demande de « couteaux suisses » – des gens intelligents, à la fois artistes et techniciens, et capables de répondre de manière pertinente à toutes les demandes. »

Cédric-Alexandre Saudinos – Producteur, scénariste, réalisateur – Parallell Cinéma – Intervenant Ynov Audiovisuel