Retour sur la conférence « Quel travail d’ici 2030 ? »

conference quel travail 2030

Paris Ynov Campus était présent à l’événement « Quel travail d’ici 2030 ? »  piloté par le lab Travailler en 2030 de l’institut Esprit Service.

Plusieurs défis

 

Au programme de l’événement, plusieurs défis ont été relevés :

  • Une transformation culturelle à opérer et comment entraîner les parties prenantes,
  • Comment créer une organisation apprenante ?
  • Comment le collaborateur peut être acteur de sa trajectoire professionnelle ? Un défi sociétal des liens intergénérationnel et le vivre ensemble.
  • Le défis des compétences : qui doit prendre le relais de l’éducation après l’école ?

Des enjeux prioritairement humains.

 

L’entreprise va  chercher à recruter des compétences  comportementale,  une posture et non des étudiants qui sortent de grandes écoles. On va passer d’une structure hiérarchique à un mode collaboratif. Selon Aline Scouarnec, professeur des universités à l’IAE de Caen : « la finalité du travail sera d’être dans des logiques de co-construction ».

On parle « de méthode agile de nécessité d’autonomie des équipes en préservant un cadre assuré par le manager » nous précise Vannina Kellershohn Vice-président Universal Communication and collaboration Orange Business Services.

Dans les années 80, François Geuze, expert RH et auditeur social, nous parle « de salariés Kleenex. Maintenant c’est l’entreprise Kleenex : je rentre, je me forme et je quitte l’entreprise ». Le rapport à l’entreprise a changé chez les plus jeunes. En premier, ils veulent « s’éclater » et travailler sur un projet qui a du sens, ils attendent de l’entreprise qu’elle les fasse progresser. En second, ils ont une appétence pour la liberté, la capacité d’initiative et de prise de décision et enfin ils veulent un équilibre travail et vie personnelle.

Le manager de demain doit être la courroie de transmission, il devra réunir des gens autour de la créativité de l’entreprise. Le manager pensait que l’entreprise était à son service, il faut maintenant des managers au service de l’entreprise. On attend de lui du leadership, du charisme et des qualités humaines. On va parler d’intelligence collective.

Quant au rapport au temps, le manager est interrompu plus de de 50 fois par jour, « il n’arrive plus à passer du temps avec son équipe » nous dit Sylvie Richard, Directrice EDF Division nucléaire, qui a mis en place des points d’échanges dans l’entreprise.

Quel usage on aura du travail en 2030 ? Aline Scouarnec nous parle du travail 4.C : la recherche de Cohérence, une logique de Courage (oser entreprendre et innover), la Coopération (faire ensemble et partager) et la Convivialité (le plaisir au travail)

Les relations humaines ont de beaux jours devant elle.

Merci à Alain Tedaldi et l’Institut Esprit Services pour cette matinée inspirante.

DERNIÈRES PLACES
RENTRÉE 2019

TELECHARGER LA BROCHURE
close-link
Click Me