ANIMATION IMAGE PAR IMAGE

ANIMATION IMAGE PAR IMAGE

Qu’est-ce qu’une animation image par image ? Il s’agit d’une technique utilisée pour donner du mouvement à des images immobiles. On l’appelle aussi animation en volume ou stop motion. On retrouve la technique de l’animation image par image dans des projets audiovisuels ou d’animation 3D. Son origine remonte au début du XXe siècle, avec les Allumettes animées d’Émile Cohl, un court métrage de 1908.

ANIMATION IMAGE PAR IMAGE : EN QUOI ÇA CONSISTE ?

 

Il s’agit de donner du mouvement à des objets inanimés, en prenant une série de photos, où le sujet va être légèrement déplacé après chaque prise, pour ensuite assembler l’ensemble dans un produit animé. Cela peut être le déplacement d’un personnage, voire une scène d’action entière ! On retrouve la technique de l’animation image par image dans des films d’animation 3D ou des publicités, qui peuvent prendre différentes formes.

Le stop motion est une technique qui demande du temps et de l’investissement. En effet, on compte en général une centaine d’images fixes pour réaliser une scène de seulement 40 à 60 secondes. La difficulté du stop motion est de créer un film en mouvement dynamique, et non un simple assemblage de photos mises les unes à la suite des autres, sans rythme. Certains projets en stop motion relèvent cependant d’une rare créativité !

MIEUX COMPRENDRE L’ANIMATION IMAGE PAR IMAGE

 

Grâce à l’animation image par image, plusieurs courts et longs métrages ont pu être réalisés, dont certains sont devenus culte. C’est en 1929 que le premier film réalisé uniquement en stop motion voit le jour. Il s’agit d’une adaptation de l’œuvre littéraire le Roman de Renart. Plus tard, le célèbre King Kong sera lui aussi animé grâce à la technique de l’animation en volume, ainsi que les mouvements des dinosaures du film King Kong de O’Brien.

Techniquement, les personnages ou les objets sont animés à raison de 24 images par secondes. Cela permet ainsi de créer la notion de mouvement. Pour ce faire, il faut, en amont, capturer l’ensemble des positions que l’on veut donner au personnage, afin de pouvoir l’animer et le plonger au cœur de l’action. Ainsi, les spectateurs pourront voir la gestuelle des personnages, leur façon de se déplacer, voire une course ou un combat.

Il faut avoir à l’esprit que l’animation image par image répond à certaines contraintes. D’un point de vue logistique, il faut s’équiper d’un matériel qui peut être fixé, car les plans photos doivent être pris de façon immobile pour assurer la qualité de l’animation lors de la phase de post-production. Il faut également tenir compte de plusieurs facteurs, tant pour les modèles que le décor : éclairage, second plan, environnement, etc. Tout doit rester cohérent, et ne peut pas changer d’une photo à l’autre !

COMMENT RÉALISER UNE ANIMATION IMAGE PAR IMAGE ? 

 

Vous voulez vous essayer au stop motion, à la maison ou pour un projet ? Même si vous ne disposez pas d’un matériel professionnel, à l’instar des studios d’animation ou des agences de communication, il reste néanmoins possible de vous lancer.

L’équipement

On l’a évoqué, il faut disposer d’un matériel qui peut être fixé : appareil photo, smartphone, caméra. Le principe d’immobilité est très important si vous voulez faire un projet de qualité. Attention à la luminosité de vos scènes, notamment si vous tournez en extérieur. En effet, la lumière naturelle peut s’amoindrir au fur et à mesure de la journée (logique), mais si vous prenez des photos pendant plusieurs heures, pour une même scène, l’éclairage entre la première et la dernière photo pourrait ne pas être le même. Pensez-y ! Faites également attention à votre position pour éviter de faire apparaître une ombre mal venue, ou un reflet qui pourrait se glisser sur une photo.

La création

Évidemment, tout projet audiovisuel, animé ou non, en stop motion ou non, se base sur un scénario. Il est indispensable de savoir quelle histoire vous allez raconter, et quelle va être la finalité de votre projet. Alors avant de vous lancer, prenez le temps de construire quelque chose qui a du sens. Vous pouvez aussi vous appuyer sur un storyboard, qui peut vous guider dans la prise de vue et la réalisation de vos scènes. De plus, il sera un bon atout dans votre portfolio et contribuera à professionnaliser votre création.

La patience

S’il est bien une qualité requise pour faire de l’animation image par image, c’est bien la patience ! Mieux vaut prendre de nombreuses photos et ensuite s’atteler à un gros travail de tri par la suite pour être sûr de pouvoir réaliser les plans que l’on souhaitait au départ. Étant donné que la cadence idéale est de 24 images par seconde, cela demande un réel travail de quantité et de qualité des photos.

École animation 3D et jeux vidéo

Vous apprendrez ici toutes les bases liées à la production d’animation 3D et de jeux vidéo : character design, rig et skin, concept décor, etc. La formation est technique et vous permettra de poursuivre vers des Mastères plus spécialisés : Le Mastère Jeux Vidéo et le Mastère Effets Spéciaux VFX.

École d’audiovisuel

Le programme audiovisuel s’adresse à celles et ceux qui recherchent des enseignements techniques et créatifs. Accro à Youtube, Twitch et Viméo ? Ici, vous développerez vos connaissances en sound design, en captation et lumière et réaliserez de nombreux projets : trailer, interview, fiction sonore, publicité, documentaire fiction, etc.

Le programme du Bachelor Audiovisuel

métiers audiovisuel

Enseignements généraux

  •  Histoire du cinéma & des médias

Enseignements artistique

  • Nouvelles écritures
  • Réalisation et mise en scène
  • Réalisation cinéma
  • Réalisation web et mobile
  • Création et organisation : préparation aux métiers de l’audiovisuel

Enseignements techniques

  • Scénario : découpage technique
  • Nouveaux logiciels de montage
  • Sound design
  • Storyboard
  • Production TV/cinéma/web
  • Technique : préparation aux métiers techniques du tournage et de la post-production
  • Découverte effets spéciaux
  • Découverte réalité augmentée et réalité virtuelle

Mise en Pratique

  • Réalisation d’un clip ou d’un trailer
  • Réalisation d’un court-métrage
  • Réalisation d’un film de commande
  • Réalisation unité fiction web et court-métrage
  • Réalisation d’un film de fin d’année : série web, fiction, court métrage…

Le programme du Mastère Effets Spéciaux

mastere effets spéciaux paris

Séminaires

  • L’environnement des effets spéciaux dans l’animation, le jeu vidéo et le cinéma
  • Les composantes des effets spéciaux (fond vert, intégration, effacement, personnage 3D)
  • Le tournage fond vert et ses particularités, tracking et key intégration
  • Le marché des effets spéciaux
  • Les fluides et particules
  • Shading, Lighting et rotoscopie
  • Moteurs de rendus temps réel
  • Motion Capture

Modélisation

  • Personnages 3D, animaux, véhicules et environnements
  • Logiciels MAYA et 3DS Max

Les fluides et particules

  • Création d’objets et de personnages 3D création de fluides diverses (eau, sang, lave …)
  • Texturing, Shading et Lighting
  • Logiciels Substance, Zbrush, Nuke

Trucages et Intégration 3D

  • Logiciels After Effect, Nuke
  • Le compositing rendu temps réel : Unity et Unreal
  • Les simulations de foules et les mouvements

Les projets VFX

  • 2 projets de court métrage avec effets spéciaux soit tourné en live soit en animation 3D en intégrant différentes composantes d’effets spéciaux au choix – en équipe
  • Stage

Le programme du Mastère Jeux Vidéo

ecole game design paris

Programmation de Jeux Vidéo

  • Mathématiques
  • Programmation en C++
  • Programmation graphique 3D
  • Intégration d’assets 3D (script, audio, modèle 3D…)
  • Programmation d’animation 3D
  • Développement multiplateformes (web, mobile, console)
  • Réalité virtuelle et réalité augmentée
  • Programmation d’un moteur de rendu (UNITY et UNREAL)
  • Documents techniques et maths
  • Simulations sur les fluides 3D
  • Préparation au projet de fin d’études

Game Design

  • Narration et conception
  • La conception sonore dans le jeu
  • Personnages et environnements décors
  • Gameplay et level design
  • Les moteurs de rendu
  • Le différentiel narratif
  • L’interactivité dans la VR
  • Les plateformes et les outils VR et AR

Pratique

  • Film ou jeu vidéo de fin d’études :
    • Pré-production
    • Production
    • Post-production
  • Démoreel
  • Teaser / Trailer
  • Stage

Création Graphique

  • Infographie 3D et animation
  • Modélisation
  • Texturing, lighting et shading
  • Intégration VFX
  • Les moteurs de rendu

Les Points Forts

  • Séminaires
  • Master Classes
  • Workshops
  • Game Jams
  • Soutenances devant les professionnels du secteur