5 dures réalités du marketing sur les réseaux sociaux en 2021

C’est un fait, le marketing sur les réseaux sociaux est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Si vous avez choisi une carrière dans les médias sociaux avec un Bachelor Communication par exemple, vos proches s’imaginent sûrement que vous passez vos journées à rigoler sur Tiktok. Mais la réalité est toute autre ! Brisons quelques clichés en révélant 5 dures réalités du marketing sur les réseaux sociaux.

1 – Le marketing sur les réseaux sociaux demande du temps et des efforts

 

Les réseaux sociaux et en particulier leur gestion pour les marques prennent du temps et des efforts. Il ne suffit pas de poster vos photos de produits pour obtenir un succès immédiat et des ventes.

Le social media marketing requiert beaucoup de travail pour obtenir des résultats satisfaisants. En premier lieu, il faut une stratégie de publication. Et cette stratégie sera totalement différente selon le média visé.

En effet, chaque réseau social a son propre public et son fonctionnement. Le public cible que vous visez est présent à des horaires et jours différents. Si votre client poste au mauvais moment, les informations vont se perdre dans la masse et n’atteindront pas leur objectif.

Au-delà du simple timing, de nombreuses recherches sont menées en amont pour toucher le public idéal. Vocabulaire, mot-clés bien sûr mais aussi le contenu de fond. Les histoires en content marketing sont aujourd’hui la clé du succès en social media, autant qu’en communication en général.

En 2021, il ne suffit plus d’avoir le meilleur produit ou un prix compétitif, il faut gagner le cœur de votre clientèle et lui donner tous les moyens de s’identifier à votre marque. Pour cela, il n’y a pas de formule magique, il faut être sincère et donner aux gens ce qu’ils veulent.

2 – L’algorithme n’est pas fait pour vous mais pour le réseau

 

L’algorithme ne travaille pas pour les utilisateurs des réseaux sociaux. Il travaille pour le réseau social et ses revenus, et uniquement cela.

Il est impossible à battre, à soudoyer ou à convaincre. Mais il peut être utilisé à votre avantage. Pour cela quelques réflexions s’imposent :

Selon le réseau, il faut déterminer ce qui est important. Souvent, leur but est de garder les utlisateurs le plus possible pour leur proposer des publicités. Ces publicités, financées par des marques ou des entreprises, sont leur principale source de revenu. Plus elles fonctionnent, plus les marques investissent. Votre but sera donc soit d’acheter de la publicité si vous en avez les moyens – il faudra alors qu’elle soit très convaincante. Soit de proposer un contenu attractif qui fera rester et revenir vos abonnés. Si votre compte propose un contenu attrayant et fidélisant, nul doute que les réseaux vous mettront en avant car vous leur procurez alors du public. Et donc des clients pour leurs publicités !

3 – Le facteur chance est important

 

La chance est un facteur très important dans le marketing sur les réseaux sociaux. Il suffit parfois d’un décalage de quelques secondes, d’un bon mot, d’un hashtag pertinent ou d’un retweet pour faire décoller un compte ou une campagne.

Ce facteur chance est imprévisible, le marketing sur les réseaux a donc son petit côté loterie qui est parfois amusant. Cela peut aussi devenir pesant ou stressant selon vos objectifs, il est rare de pouvoir prédire le succès d’une campagne ou d’un compte sur les réseaux sociaux.

4 – Le déclin de l’engagement global

 

Les réseaux sociaux gagnent de plus en plus de public chaque jour. Ainsi, dans les premiers temps d’Instagram, il était facile de faire grimper son nombre d’abonnés sans une stratégie rôdée. Mais plus il y a de monde et plus l’audience se dilue. Ainsi l’engagement a complètement périclité depuis 2018.

C’est pourquoi les chiffres du nombre d’abonnés ne sont plus aussi intéressants que par le passé. Ce qui compte c’est l’intérêt de vos abonnés pour votre produit. Il vaut mieux avoir 1000 véritables fans et clients, qui vont transformer leur abonnement en achats, plutôt que 100 k robots ou abonnés fantômes qui n’interragiront jamais réellement avec vous.

 

5 – Les réseaux sociaux ne sont pas gratuits

 

Dernier écueil du marketing sur les réseaux sociaux : ce n’est pas gratuit ! Si l’accès à la plateforme est souvent gratuit, le fait de pouvoir poster pour les marques ne l’est pas.

En effet, en tant qu’entreprise, vous devrez créer de nombreux visuels et donc faire appel à un graphiste, un photographe ou acheter vos images dans une banque d’images. Vous devrez aussi faire appel à un social media manager ou community manager dont le salaire présente une dépense directe pour les réseaux sociaux. Enfin, votre activité nécessitera peut-être d’acheter des espaces publicitaires sur ces réseaux !

Pour répondre plus en détails à ces problématiques soulevées, les programmes d’Ynov forment les futurs social media managers. Grâce à un Mastère Brand Strategy et Content Management, après votre Bachelor Communication, vous obtiendrez, entre autres, toutes les clés pour gérer les réseaux sociaux de manière professionnelle.

Intéressé ? Vous pouvez déposer votre candidature en ligne !